Diagnostic accés handicapé ADAP sur Gaillac (TARN)

Diagnostic accessibilité handicapés Gaillac

Pourquoi réaliser un diagnostic accessibilité handicapé ?

La loi du 11/02/2005 concernant « l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » impose aux nouvelles constructions et à l'ensemble des établissements recevant du public existants de se référer à certaines obligations pour simplifier l'accès des personnes handicapées.

En ce qui concerne la mise en œuvre de la loi du 11 Février 2005, les ERP existants du 1er groupe doivent effectuer un diagnostic accés des personnes à mobilité réduite. Ce diagnostic doit comprendre une estimation du coût des travaux et doit être mis à la disposition de public de l'établissement ou de l'installation.

Le diagnostic accés des personnes à mobilité réduite devait être effectué avant le 1er janvier 2011 pour tous les ERP classés en 3ème et 4ème catégories n'appartenant pas à l'Etat. Pour les autres établissements recevant du public (ERP) de la 1ère à la 4ème catégorie, cette expertise a du être effectué avant le 1er janvier 2010.

Au 01/01/2015, tous les établissements recevant du public (ERP) (y compris de 5ème catégorie) devront avoir effectué les travaux de mise en accessibilité.

Pour les constructions nouvelles, quand le contrôle technique est obligatoire, la diagnostic accessibilité des personnes à mobilité réduite doit obligatoirement être effectué. Lors de travaux, lorsqu'il y a un permis de construire, l'attestation d'accessibilité est obligatoire.

Les ERP (Etablissement Recevant du Public) comment ça fonctionne ?

La capacité, ou « catégorie », est caractérisée par un nombre défini par le CCH :

  • 1re catégorie : au-dessus de 1 500 personnes ;
  • 2e catégorie : de 701 à 1500 personnes ;
  • 3e catégorie : de 301 à 700 personnes ;
  • 4e catégorie : 300 personnes et au dessous, à l'exception des établissements compris dans la 5e catégorie ;
  • 5e catégorie : établissements accueillant un nombre de personnes inférieur au seuil dépendant du type d'établissement.

Les groupes :

  • le 1er groupe comprend les établissements des 1re, 2e, 3e et 4e catégories ;
  • le deuxième groupe comporte les établissements de la 5e catégorie.

Concernant les ERP du premier groupe, le nombre de personnes pris en compte pour la détermination de la catégorie engloble le public et le personnel n'occupant pas des locaux indépendants qui posséderaient leurs propres dégagements. Pour les ERP de 5e catégorie (petits établissements), il ne comprend que les visiteurs (et pas le personnel).

Comment définir l'accessibilité des personnes à mobilité réduite

Est considéré comme accessible aux personnes à mobilité réduite tout immeuble d'habitation collectif ou tout aménagement lié à un immeuble permettant à un habitant ou à un visiteur à mobilité réduite, avec la plus grande autonomie possible, de circuler, d'accéder aux locaux et équipements, d'utiliser les équipements, de se repérer et de communiquer. Les moyens d'accès des personnes à mobilité réduite doivent être similaires aux autres publics ou, à défaut, présenter une qualité d'usage similaires.

Les grandes dates de l'accessibilité des bâtiments

  • ERP existants : Mise en accessibilité des ERP de 1ère à 5ème catégories et des IOP
    • Cas général : échéance du 1er janvier 2015 : articles L111-7-3 et R111-19-8 du code de la construction et de l’habitation
    • Echéance du 1er janvier 2011 : Préfectures et établissements d’enseignement supérieur appartenant à l’Etat : article 14 du décret n°2006-555 du 17 mai 2006.
    • Echéance du 1er janvier 2011 pour les ERP de 5ème catégorie accueillant une profession libérale et créés après le 1er janvier 2007 : article R111-19-8 du code de la construction et de l’habitation
    • Sanctions pénales en cas de non respect des obligations d’accessibilité : article L152-4 du code de la construction et de l’habitation
  • ERP existants : Diagnostic d’accessibilité des ERP de 1ère à 4ème catégories
    • Echéances de réalisation des diagnostics : article R111-19-9 du code de la construction et de l’habitation
    • Sanctions pénales en cas de non réalisation du diagnostic : article L152-4 du code de la construction et de l’habitation
    • Seuils de la 5ème catégorie des ERP : règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public.

Zone d'intervention autour de Gaillac pour vos diagnostics accessibilité autour de Gaillac (TARN)

Implanté sur Gaillac, nous pouvons intervenir sur tout le département TARN, pour réaliser vos diagnostics accessibilité des personnes à mobilité réduite. Ainsi, nous intervenons sur les communes environnantes, Castres, Albi, Carmaux, Lavaur, Graulhet, Mazamet, ..., Brens, Montans, Broze, Rivières, Senouillac, Técou, Fayssac, Montels, Lagrave, Cadalen, Cahuzac sur Vère, Andillac, Peyrole, Labastide de Lévis, Bernac, Cestayrols, ...

Actu Accessibilité : Accessibilité : comment palier les incertitudes liées au cadre juridique '

Les conséquences liées à la confusion juridique existant autour de la loi accessibilité du 11 février 2005 et les tentatives de dérogations réglementaires sont "graves". Comment concilier l'objectif d'accessibilité et les impératifs inhérents à la construction de projets 'Telle est la question posée par Maryvonne Blondin, sénatrice du Finistère, au secrétariat chargé du logement.Réponse du secrétaire d'Etat : « La décision du Conseil d'État en date du 21 juillet 2009, annulant toute possibilité de dérogations à la réglementation relative à l'accessibilité... En savoir plus...

>